Contrôle sanitaire des eaux destinées à la consommation humaine

Conclusion sanitaire :
Eau d’alimentation non conforme aux exigences réglementaires fixées à 0,1 μg/l par molécule individuelle pour les paramètres pesticide. Cependant, la/les valeur(s) détectée(s) reste(nt) inférieure(s) à la valeur sanitaire transitoire fixée à 3 μg/l pour les métabolites du Chloridazone. Il n’y a donc pas lieu de restreindre la consommation d’eau. Toutefois, afin de suivre l’évolution de la chloridazone et de ses deux métabolites, une surveillance renforcée est mise en place.

Consultez les résultats d’analyse